SUV et Goodyear UltraGrip Performance SUV Gen-1 : la bonne équation !

Si vous roulez dans un SUV ou une voiture puissante et recherchez un pneu efficace pour rouler cet hiver, optez pour le Goodyear UltraGrip Performance SUV Gen-1 : il fera sans aucun doute votre bonheur. 

Il a été conçu pour répondre aux exigences de sécurité, de traction et de tenue de route recherchées par les propriétaires de ce type de véhicule. La principale modification apportée sur ce pneumatique par les ingénieurs Goodyear concerne son comportement sur sol mouillé ou enneigé.

En effet, par rapport au modèle précédent, l’UltraGrip Performance SUV Gen-1 est équipé de rainures hydrodynamiques optimisées. Cet conception permet un drainage rapide et efficace de l’eau et de la neige fondue, ce qui réduit considérablement le risque d’aquaplanage.

Outre les rainures hydrodynamiques modifiées, le nombre des blocs très pointus et des lamelles a également été augmenté, améliorant, de fait, la traction sur neige. Compte tenu du poids important des SUV, les risques de glissade ont donc été ainsi fortement diminués.

Enfin, associé à ces innovations technologiques, le pneumatique est doté d’un système d’ailettes à auto-fermeture pour améliorer sa manipulation et augmenter la sécurité globale lors de la conduite sur les routes en hiver.

Côté résistance au roulement, la construction de l’UltraGrip Performance SUV Gen-1 a, là aussi, été considérablement modifiée. Le transfert d’énergie est plus efficace et produit une résistance au roulement plus faible à laquelle s’ajoute une baisse significative du bruit pendant la conduite.

Lors de votre prochain équipement en pneumatiques hiver, et si vous roulez toujours en SUV, vous pourriez bien devenir un fidèle utilisateur l’UltraGrip Performance SUV Gen-1.

Crevaison : après le Run On Flat, Goodyear invente le Seal Tech !

Depuis sa création en 1898 l’innovation technologique fait partie de l’ADN de Goodyear.
En matière de crevaison, le talon d’Achille du pneumatique, Goodyear avait déjà révolutionné le marché en 1992, avec la mise au point du premier pneu permettant le  « roulage à plat ». Baptisé « Run On Flat », ce pneumatique permet, suite à une crevaison, de continuer à rouler à vitesse réduite sur un kilométrage limité de l’ordre de 80 kms, distance largement suffisante pour atteindre en toute sécurité et sérénité le centre de réparation le plus proche.
Fort de cette innovation et du succès remporté par cette innovation auprès des constructeurs, notamment pour leurs modèles haut de gamme, Goodyear propose à nouveau une solution révolutionnaire aux automobiles pour qui, crevaison rime avec catastrophe, tant il est vrai qu’elle arrive toujours au mauvais endroit et au mauvais moment ! Cette technologie s’appelle, « Seal Tech » !


Nouvelle technologie « Seal Tech » de Goodyear, fini le stress de la crevaison !

Seal Tech est donc un nouveau système anti-crevaison qui présente l’avantage de colmater automatiquement une perforation - jusqu’à 5 mm de diamètre - à l’intérieur de la bande de roulement du pneu. Les automobilistes peuvent ainsi continuer à rouler, sans avoir à changer immédiatement de pneu sur le bord de la route.

Principaux avantages :

- Les crevaisons à l’intérieur de la bande de roulement sont automatiquement réparées, y compris après le retrait de l’objet responsable de la crevaison du pneu.

- Fini d’avoir à s’arrêter ou à changer immédiatement de pneu après la crevaison

- Aucune différence notoire de performances entre les pneus Seal Tech et les pneus Goodyear classiques

- Une solution alternative pratique au pneu de rechange. Cette nouvelle technologie a déjà convaincu les constructeurs, pour preuve, le constructeur allemand Volkswagen qui a choisi d’équiper, en première monte, sa nouvelle berline haut de gamme Arteon.

Remarque : Une fois la zone de crevaison identifiée, il est recommandé de faire vérifier et réparer le pneu par un expert.

 

Le pétrole est mort, vive le carburant de synthèse !

Le pétrole est partout, il fait partie de notre vie quotidienne. L'extraction du pétrole, même si l’on découvre régulièrement de nouveaux gisements, est pourtant voué à disparaître car les gisements s’épuisent de façon irréversible. Le monde a déjà consommé 1 200 milliards de barils de pétrole. Les réserves prouvées de pétrole représentent aujourd’hui 1 500 milliards de barils. Ce qui représente 40 ans de notre consommation actuelle.
De plus, les états et les populations savent aujourd’hui, compte tenu du réchauffement climatique et des émissions nocives produites par l’utilisation du pétrole, que son remplacement par des énergies alternatives est plus que jamais nécessaire pour ne pas dire indispensable. De nombreuses solutions de remplacement pour lutter contre les émissions nocives des carburants fossiles ont été envisagées ; chacune prenant tour à tour, une position dominante en tant qu’alternative aux énergies actuelles. Biomasse, éolien, nucléaire pour la production d’électricité, éthanol, hydrogène, batterie électrique pour le fonctionnement de nos voitures… Alors, laquelle de ces solutions fera partie, demain, de notre quotidien ? Sans compter, que d’autres, verront peut-être le jour dans les prochaines années. 

Parmi les nombreuses solutions possibles, la fabrication de carburants synthétiques pourrait bien s’affirmer comme une solution d’avenir. En effet même si l’essence ou le diesel synthétiques ne sont pas une idée neuve - les premières recherches datent des années 20 -  la société Bosch s’y intéresse à nouveau.

En effet, Bosch semble émettre quelques doutes sur la progression rapide de l’électromobilité, à cause de l’autonomie des batteries et des temps de recharge. Pour la société allemande, les solutions hybrides combinant moteur électrique et moteur thermique seraient plus réalistes, même à long terme. Pour limiter le CO2, Bosch préconise de l’essence synthétique. Ce carburant pourrait économiser, chaque année en Europe, « jusqu’à 2.800.000.000.000 kg de CO2 » rien que pour les voitures !

Alors solution d’avenir ? Peut-être, car, contrairement au biocarburant, l’eFuel ne monopolise pas une partie des terres cultivables. De plus, en fabriquant le carburant de synthèse, on pourrait le « nettoyer » pour qu’il ne produise quasi pas de suies lors de la combustion. Dès lors, cela réduirait les coûts du post-traitement des gaz d’échappement. Et puis, il ne faudrait pas changer tout le réseau d’approvisionnement, ni les technologies de motorisation actuelles, ni remiser les vieilles voitures au musée. 

Si la découverte des champs pétrolifères en Arabie Saoudite dès 1950 a sonné le glas du carburant synthétique, la fin annoncée du pétrole pourrait bien remettre au goût du jour ce type de carburant.

VOTRE CENTRE VULCO EN UN CLIC !

Pour retrouver le centre Vulco le plus proche de chez vous, une seule adresse : cliquez ici !

Anticipez l'hiver avec Vulco !

En exclusivité dans votre centre Vulco, profitez de superbes promotions jusqu'au 25 novembre 2017. Pneus, entretien auto, freinage, batteries… Vulco vous propose 6 semaines exceptionnelles !

Goodyear partenaire officiel du Land Rover Experience Tour 2017 au Pérou

Le Goodyear Wrangler DuraTrac a été choisi par Land Rover comme pneu officiel du Land Rover Experience Tour au Pérou. Grace à ses performances de polyvalence et de durabilité en tout terrain, le Wrangler DuraTrac permet aux équipes d’affronter, du 14 octobre au 9 novembre, sur des Land Rover Discovery SUV, les conditions difficiles du parcours.

Le pneu Goodyear Wrangler DuraTrac est particulièrement bien adapté aux terrains les plus ardus, comme des dunes de sables, des roches et pierres coupantes, des rivières et des routes de montagnes à fort coefficient de montée. Pour les passages en tout-terrain, la technologie brevetée Goodyear dite des ‘rainures de traction’ (TractiveGroove Technology™) améliore la traction dans la boue et la neige. L'agencement spécifique des blocs au centre de la bande de roulement et les micro-rainures en zig-zag améliorent la traction et la stabilité latérale sur route mouillée et enneigée et permet le nettoyage des rainures pour évacuer les pierres ou la boue.